Avant la loi NRE de 2001, le président du conseil d’administration était aussi directeur général. Avec cette loi la société anonyme a désormais le choix entre soit différencier les fonctions du président du conseil d’administration et du directeur général de la société anonyme soit le cumul de ces deux fonctions sur la tête du même homme. Les statuts fixent le choix opéré. Si le président du conseil d’administration n’est pas directeur général, il n’assurera pas la direction au quotidien de la société, il se contentera de la représenter.

Son statut

Il est nommé par le conseil d’administration. Si rien n’est prévu, il doit s’agir d’une personne physique âgée de moins de 65 ans. Comme il est adminadministratuer, il va être nommé pour toute la durée de son mandat d’administrateur. Il ne doit pas diriger plus de 5 sociétés anonymes ayant leur siège social en France.
Il est rémunéré par des jetons de présence comme il est administrateur auquel le CA va ajouter la plupart du temps des avantages en nature (actions gratuites, compléments de retraite). Tous ces avantages compensent l’absence de contrat de travail. Il est assimilé à un salarié sauf au regard de l’assurance chômage.

Il cesse se fonction par décès, arrivée de l’âge, démission, révocation. Il peut être révoqué par l’assemblée générale des actionnaires à tout moment sans que la décision ne soit justifiée.

Ses pouvoirs

Il préside le conseil d’administration. Il le convoque, fixe l’ordre du jour, fait un compte-rendu aux actionnaires. Il préside les assemblées d’actionnaires et a une voix prépondérante en cas d’égalité. De plus pour les sociétés anonymes qui offrent leurs titres au public, il doit exiger un rapport spécial à destination des actionnaires en assemblée générale où il doit rendre compte de la composition du conseil d’administration, de l’organisation et de la préparation des travaux du conseil d’administration, de l’équilibre qui existe entre les hommes et les femmes dans le conseil d’administration, de tous les contrôles que le conseil d’administration a pu effectuer. C’est au président du conseil d’administration que les actionnaires vont poser des questions écrites. C’est lui aussi qui doit porter à la connaissance des actionnaires les conventions (dites libres) et les informer sur les conventions réglementées qui sont en cours.

Laisser un commentaire