Les administrateurs sont 3 au minimum, 18 au maximum. En cas de fusion de sociétés, leur nombre peut être porté à 24 pour une durée maximale de 3 ans. Si le président du conseil d’administration décède, démissionne ou est révoqué, il faudra nommer un administrateur supplémentaire. C’est lui qui sera appelé aux fonctions de président. Pour les conseils d’administration de sociétés cotées en bourse, 4 à 5 administrateurs devront être élus par les salariés pour les représenter au conseil d’administration.

Jusqu’à la loi du 04/08/2008, il était nécessaire d’être actionnaire pour être administrateur. Depuis cette loi on ne l’impose plus mais les statuts peuvent le prévoir. Si le nombre d’actions baisse, l’administrateur se verrait démissionnaire d’office.

Pour les sociétés anonymes fermées ou sociétés anonymes qui détiennent des actions dans une filiale et qui souhaiteraient qu’un de ses dirigeants soit administrateur de cette filiale, il serait possible de le nommer sans exiger qu’il soit actionnaire. Si l’on exige qu’il soit actionnaire, il existe un moyen de contourner cette mesure en faisant un prêt à la consommation qui pourra transférer à l’emprunteur la propriété de la chose prêtée.

La loi du 27/01/2011 prévoit que dans les sociétés cotées sur un marché réglementé qui emploi au moins 500 salariés et qui ont un chiffre d’affaire net d’au moins 50M€ ou un bilan de 50M€ devront à compter du 01/01/2017 avoir au moins 40% d’administrateur de chaque sexe. L’objectif : féminiser les conseils d’administration. L’administrateur peut être une pers physique ou une pers morale. Si il s’agit d’une pers morale, elle devra désigner une pers physique pour la représenter de manière permanente, celle-ci aura la même responsabilité que si elle était administratrice personne physique.

En revanche, certaines incompatibilités existent avec la qualité d’administrateur (ex: fonctionnaires, membres du gouvernement, parlementaires). De plus certaines conditions peuvent être exigées (avocat avec 7 années d’exercice). Ne peuvent pas être administratrices, les personnes qui ont subi une interdiction d’exercer une activité commerciale. Si rien n’est prévu dans les statuts, le nombre d’administrateurs ayant dépassé 70 ans ne peut pas être supérieur au 1/3 des administrateurs.

Une personne physique ne peut pas être administratrice de plus de 5 sociétés ayant leur siège social en France. Ce plafond ne s’applique pas aux personnes morales. De plus quand une pers est administratrice dans société mère, les mandats d’administrateur dans ses filiales ne sont pas décomptées.

L’administrateur est nommé pour 6 ans par l’assemblée générale ordinaire des associés. Son mandat est renouvelable sans limite.
Si en cours de vie social, le nombre d’administrateurs devient inférieur au minimum légal, l’assemblée générale doit être convoquée pour choisir de nouveaux administrateurs. Il est possible de faire de la cooptation.

Laisser un commentaire